5 compétences clés que tout boulanger doit posséder

Publié le : 13 juillet 20238 mins de lecture

Devenir un chef cuisinier n’est pas si difficile, mais élever les standards est un véritable défi. En revanche, la boulangerie est un domaine qui ne connaît pas une situation similaire, mais qui présente un contraste majeur dans son processus d’apprentissage. En effet, lorsqu’il s’agit de boulangerie, divers aspects techniques sont nécessaires pour devenir le boulanger le plus normal. Toutefois, si l’on s’y consacre entièrement, on peut facilement apprendre et décomposer le processus apparemment compliqué en techniques faciles et simples. Si vous êtes un aspirant et que vous souhaitez entrer dans ce domaine, alors vous devez vous familiariser avec ces ingrédients et également prendre des cours de boulangerie, afin qu’à l’avenir, vous puissiez cuire en toute confiance l’article que vous souhaitez. En outre, vous pouvez jouer avec les règles simples et les modeler selon vos goûts. Vous pouvez apprendre diverses techniques et formules en prenant des cours de boulangerie, mais ce que vous devez également apprendre, c’est la manière de travailler. La boulangerie semble difficile mais peut se transformer en cuisine simple si l’on connaît les ingrédients et qu’on les choisit en conséquence. En effet, ce n’est pas la cuisine qui est difficile mais le cuisinier qui peut la rendre telle en choisissant les mauvais ingrédients. Il en va de même pour la pâtisserie. Vous pouvez cuire le gâteau facilement en préparant un mélange bien dosé et bien mélangé. Vous pouvez suivre un cours de préparation du pain chaque semaine, mais cela ne sert à rien si vous êtes incapable de mesurer et de calculer le temps et les ingrédients donnés. En plus de se procurer les bons ingrédients et de suivre la bonne recette, un boulanger devrait apprendre l’éthique du travail. Pourquoi ont-elles tant d’importance dans le domaine de la boulangerie ? La raison est simple. Car pour les articles de boulangerie, vous ne pouvez pas utiliser de conservateurs pour prolonger les dates d’expiration des gâteaux et des pâtisseries, et utiliser des ingrédients frais est la clé pour améliorer le goût. C’est pourquoi un boulanger doit être capable de gérer des échéances mortelles de la manière la plus organisée qui soit.

1.Être organisé :

Un bon boulanger est celui qui sait comment gérer ? Que faire ? Quand commencer ? Où cela est nécessaire et quels sont les ingrédients essentiels et les plus appropriés à utiliser pour chaque recette. Ces éléments peuvent amener le boulanger à un point où la résolution des problèmes devient une seconde nature pour être très efficace et bien géré au départ. Si vous demandez à un boulanger prospère et renommé quelle est la seule chose qui constitue la clé de son succès dans ce secteur, alors vous pourrez obtenir la réponse en quatre mots et ces mots sont « Comment gérer le temps ». Le timing est important en boulangerie, car si vous faites du pain, vous devez d’abord préparer la pâte, il faut du temps pour que la pâte se stabilise, puis vient le processus de découpe, de laminage et enfin de cuisson. Par conséquent, le processus se déroule en cinq grandes étapes, qui nécessitent toutes beaucoup de temps. On ne peut sauter aucune des étapes intermédiaires, sinon le produit final ne sera pas conforme aux normes établies. Il est donc essentiel qu’un boulanger se familiarise d’abord avec l’ensemble du processus et qu’il répartisse ensuite son temps en conséquence.

2.Etre appliqué

En boulangerie, les détails sont importants à apprendre ! Mesurer et calculer est tout à fait essentiel. Car même une légère erreur de calcul peut provoquer un désastre à la fin. Par exemple, si vous calculez mal le bicarbonate de soude, ne serait-ce qu’un peu, le gâteau et le pain peuvent devenir très moelleux et mous, ce qui peut en gâcher le goût et la texture. De plus, si vous faites cuire une tranche de viande ou autre chose, le bicarbonate de soude ne peut pas causer de gros problèmes, mais en pâtisserie, il peut en extraire tout le goût et le rendre complètement sec. De plus, en boulangerie, il n’y a pas de place pour la correction si une fois que l’article a été cuit, il restera comme ça. Vous ne pouvez rien ajouter pour l’améliorer.

3.Apprendre à gérer le temps et la pression

Les choses peuvent empirer si vous n’êtes pas capable de garder votre sang-froid. La gestion de la pression est très importante, surtout si vous travaillez dans un restaurant et que vous êtes responsable de la cuisson des aliments. Vous serez tenu de fournir l’article commandé à temps. De plus, travailler dans un grand établissement où plusieurs boulangers et chefs font leur travail peut devenir très compétitif et aussi beaucoup plus fatigant que de travailler dans une cuisine qui n’appartient qu’à vous. Par conséquent, vous devez apprendre et adopter le comportement qui est positif et qui vous aide à traverser les moments difficiles.

4. Etre créatif

La pâtisserie est un art et un processus qui fait appel à la technique et à la science de manière égale. Dans ce monde compliqué de la pâtisserie, il y a une marge et un espace énormes pour exceller. Qui sait qu’en ajoutant simplement du fromage avec du pain peut faire de la magie ou qu’en ajoutant de la crème sous des feuilletés peut apporter un tel goût. Toutes ces choses sont présentes parce qu’elles sont le résultat de quelques expériences et d’une pensée créative. Penser de manière créative signifie que vous devez faire beaucoup d’expérimentations. Il ne s’agit pas d’innover une toute nouvelle recette mais d’ajouter un petit ingrédient à une recette déjà existante pour prouver vos compétences et votre esprit de boulanger. Il y avait autrefois un gâteau, une combinaison de pain et de crème, puis différentes personnes ont ajouté différents ingrédients et l’ont essayé avec les choses qu’elles aimaient, et maintenant nous en avons tellement que l’on ne peut même pas tous les nommer. De plus, ils ne sont pas seulement différents de l’extérieur mais aussi très contrastés au niveau du goût. Un simple changement dans la recette peut créer un produit complètement nouveau, comme le gâteau au fromage à la crème et le gâteau au fromage au pain. Ils contiennent tous deux du fromage et du pain mais ont varié dans les proportions de ces ingrédients.

5.Etre patient

La patience est la clé du succès ! Avez-vous déjà entendu cette phrase ? Si non, alors vous devriez maintenant y réfléchir. Surtout si vous êtes un boulanger. Car en boulangerie, laisser reposer la pâte pendant un certain temps est aussi important que le processus de cuisson dans un four. Lorsque vous faites du pain, des petits pains, des gâteaux et d’autres articles de boulangerie, vous devez attendre que les articles se stabilisent et donner à toutes les étapes le même temps. Cela peut parfois devenir très ennuyeux, mais c’est également essentiel à suivre, sinon toute la fabrication et la cuisson ne serviront à rien.

Plan du site